Dillon

Dillon arrive du Brésil à Berlin à l’âge de cinq ans. Très vite, elle poste des vidéos d’elle, seule au piano sur le net. De quoi se faire remarquer et produire son premier album…

Dillon a besoin des quatre saisons (pluie, ciel gris, soleil, neige). Sa musique a la chaleur martiniquaise du rhum de son nom et pourtant, ses chansons d’amour se déclinent sur le mode de l’hiver

Dillon chante sans fard, avec une fragilité déconcertante, son accent allemand donnant encore plus de charme à ses chansons désaxées qui taquinent la mémoire musicale allemande qui va du cabaret berlinois des années 30 de Kurt Weill jusqu’au mouvement Krautrock de Klaus Schulze et Kraftwerk

Enhanced by Zemanta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *