Nicolas Ducron

Lillers, mardi dernier, pour des retrouvailles à l’Abattoir

Après des débuts dans un groupe punk de Boulogne sur Mer, Nico se reconvertit : membre émérite des Fouteurs de Joie, il se produit aussi en solo ou avec quelques compères comme Alexandre Léauthaud. Un répertoire très large allant de la valse ou la java aux rythmes de cowboys : chansons à texte, accordéon, guitare ou yukulele…

Nicolas fait grincer ses mots sur le sol carrelé des petits bistrots et n’est sûrement pas à un rappel près. La soirée se poursuit chez Christophe qui nous parle de son abri de jardin, d’après lui son seul refuge du lendemain…

Que d’agitation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.