La Trilogie Papoue

Bonjour tout le monde !

Bienvenue dans WordPress pour un nouveau billet documentaire…

Jeudis 21 février, 14 mars et 11 avril à la Maison Folie de Wazemmes. Lille

Trilogie Papoue

Pour penser notre propre société, historiquement, socialement, mieux vaut parfois regarder ailleurs. C’est à travers la Trilogie Papoue, trois films des australiens Connolly et Anderson, que la Maison Folie de Wazemmes vous propose d’échanger autour de la thématique de l’altérité. Témoignage ethnographique exceptionnel, le premier film « First Contact » relate, à partir d’images d’archives de 1930, la rencontre entre des chercheurs d’or et un peuple encore isolé du monde, les Ganigas de Nouvelle-Guinée. En 1988, puis en 1991, les documentaristes tournent les deux autres volets de cette trilogie (projetés à la maison Folie les 14 mars et 11 avril), en s’attachant à l’histoire de Joe Leahy, le fils métis de l’un des trois chercheurs d’or…

Chefs d’oeuvres cinématographiques, ces films permettent de revenir sur la rencontre entre deux sociétés bien différentes, le capitalisme naissant face aux valeurs tribales. Une trilogie impressionnante sur le choc des cultures, les rapports de pouvoir et d’argent, la tragédie humaine et la guerre, et surtout, une histoire qui trouve encore un triste écho de nos jours dans la question sensible des rapports coloniaux et de domination. Pourtant « l’Autre » est avant tout une affaire de regard et de droit, et c’est bien pour cela que le cinéma documentaire peut nous aider à lutter contre cette peur de la différence…

Les voisins de Joe Leahy sont décidément bien turbulents, surtout quand le prix du café s’effondre. Et c’est reparti pour une guerre tribale !

La paysanne Ganigas plante ses patates sûrement plus douces que sa vie et déclare non sans ironie :‘ Et tout ça pour qu’ils continuent à se foutre sur la gueule’ !

Et Joe de louper son prêt à la banque et son installation en Australie…

Les Dieux seraient-ils une nouvelle fois tombés sur la tête ?

En tous les cas, Florence et moi dégustons la tarte aux poireaux et le vin blanc au milieu d’un débat passionnant !

Papous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *