Festival Frog’n Roll

Vendredi dernier au Palace de Lillers : Miss White and the drunken piano partagent l’affiche avec Hadouk trio…

Dehors, le temps est morose : pluie et grisaille.

Quelques irréductibles se serrent au bar du Palace en attendant le début du concert.

Miss White ouvre le bal en robe blanche. Son piano décomplexé mène la danse. Hip hop et beat boxers, tous dans le même bateau, ivres de plaisir…

Changement de plateau. Voici le Hadouk trio. Didier Malherbe, dit Doudouk, nous emmène avec ses complices dans une balade musicale autour d’un jazz nomade entre Afrique et Orient…

Encore une improvisation de Doudouk au bar et la soirée finit ensoleillée !

Une réflexion au sujet de « Festival Frog’n Roll »

  1. Comment oublier cette soirée exceptionnelle !

    Que des talents et aussi de la poésie avec Allain Leprest : une petite carcasse fragile mais avec cependant une présence exceptionnelle et une voix envoutante. Et que dire de la joie de partager le zinc avec une telle personne.

    Stéph.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *